Créer le bon microclimat

 

APPRENONS À VEILLER AUX PARAMÈTRES

Il arrive très souvent quand on décide de se monter un système indoor, qu’on se retrouve à acheter un tas de choses au grow dont finalement on n’aura pas besoin ou qui ne sont pas compatibles avec ce dont on dispose. D’autres fois, c’est un local mis en place qui finale­ment ne donne pas ce qu’il devrait. Dans les deux cas, que ce soit avec une nouvelle culture ou une culture déjà lancée, nous devons veiller à créer un microclimat adapté aux plantes que nous allons cultiver.

De manière générale, indépendamment qu’il s’agisse de SativasCreer le bon microclimat 01 ou d’Indicas, il y a certains paramètres communs pour les deux pour qu’elles poussent bien, et nous, comme des “dieux” créateurs de ce microclimat artificiel, devons res­pecter les besoins de base pour que se développe le miracle de la vie (et non le désastre des épidémies). Commençons par les cinq piliers de base de la culture de marijuana à l’intérieur: éclairage, température, humidité, ventilation et alimentation. Pour nous préparer à cette saison indoor prometteuse et pour apporter la meilleure des récoltes en janvier au Growmed, nous allons par­ler avec les potes du Center Grow de Madrid pour qu’ils nous expliquent et nous aident à améliorer les aspects de base de notre indoor.

Bon service à la clientèle et information de qualité. C’est mon impression quand je ressors après plusieurs heures pas­sées dans le Center Grow de Madrid. Il s’agit certes d’un grow shop récemment ouvert mais derrière, il y a un des promo­teurs de la culture de cristaux très connus comme Suso aka Silika Spain, et son associé, un homme simple qui a plus de 15 ans d’expérience dans la culture mais qui préfère rester anonyme. C’est avec lui que nous allons discuter. Amoureux des haschichs maisons, fans des articles de Toni13 et grand cultivateur, il va nous donner une leçon magistrale sur les éléments de base d’une culture indoor. Vivement recommandable à tous, la leçon est divisée en 5 chapitres:

Eclairage

Creer le bon microclimat 02La première chose à laquelle on pense quand on monte une culture indoor, c’est à la lampe. Il est vrai que c’est l’aspect le plus représentatif mais si on ne tient pas compte des points que nous allons décrire ci-dessous, même avec une lampe puissante munie du meilleur réflecteur, on n’obtiendra pas une bonne récolte.

Pendant la phase végétative, l’idéal est d’utiliser des ampoules HM (Halogènes métalliques). Pas besoin de leur donner beaucoup de lumens, 300W suffisent. Néanmoins, pour la phase de floraison, il faudra changer les ampoules pour des HPS (à Sodium Haute Pression). Pour ces deux types d’ampoules, le mieux est de disposer d’un ballast électronique qui peut se régler et s’ajuster à chacune des ampoules, plutôt que d’acheter un ballast électromagnétique qui, même s’ils sont moins chers, seront bien moins rentables; en plus d’être lourds et par­fois dangereux quand ils sont déficients. Pour les boutures, les fluorescentes de maintien nous suffisent et pas besoin de ballast pour elles.

La hauteur de la lampe dépendra de nos attentes. Si on veut obtenir une plante courte et robuste, il faut essayer de mettre la lampe le plus bas possible; si, au contraire, on veut une grande plante avec de longs entre-nœuds pour pro­duire de belles boutures, on maintiendra la lampe le plus haut possible pour que la plante puisse s’étirer.

Température

En fonction de la puissance des ampoules de floraison, elles vont plus ou moins émettre de la chaleur. La tem­pérature doit absolument être contrô­lée et maintenue à un certain niveau parallèlement au taux d’humidité pour ne pas créer dans notre local de culture le microclimat parfait pour les invasions d’insectes. Pour cette raison, de nom­breuses personnes

  • sensi seed
  • sense seed
  • vita race cannabis
  • senssi seed
  • technique cannabis 2014
  • sensiseed
  • sensee seed
  • SENSISEEDS
  • sensi seeds
  • cannabis jdc caledonien