Comment féminiser le cannabis

 

le début de la floraison peut commencer. Cinq à six jours plus tard (selon la souche et la rapidité de florai­son), nous les pulvérisons à nouveau avec environ trois litres et demi à quatre litres d’eau distillée mélangée avec la formule STS. Quinze minutes de pause, puis nous les pulvérisons à nouveau avec la même posologie. Puis, sept jours plus tard nous les pulvérisons une troisième fois avec un dosage très lourd. Nous utilisons jusqu’à six litres d’une formule de STS mixte. Pendant cette période de trois semaines, le floraison a déjà bien commencé et nous pouvons voir apparaitre les premiers caractères hermaphrodites».

Comment feminiser le cannabis 03« A partir de ce moment, nous pre­nons des clones femelles après leur période végétative, nous les mettons dans la salle et leur présentons les plantes traitées. Les plantes hermaphro­dites libèrent leur pollen au bout deux semaines, soit cinq semaines après le début de leur floraison. Les nouvelles plantes femelles qui ont tout juste commencé à développer leurs pré-fleurs acceptent ce pollen et, par conséquent, produisent des graines féminisées ».

« Nous enlevons les plantes pulvérisées au STS de l’espace de culture après sept semaines de floraison et nous laissons les plantes femelles terminer leur période de floraison avec beaucoup d’espace. C’est donc comme ça que nous faisons. C’est compliqué, mais ça fonctionne, c’est une question de timing ».

La génétique n’est pas la seule pré­occupation : la qualité de la chambre de culture et le travail du producteur contribuent à assurer un succès ou un échec. Cela aura également une inci­dence sur la qualité des semences. Pour cette raison, DHSC tente de produire ses graines soigneusement et dans de bonnes conditions.

« Nous utilisons un mélange organique de terre et de vers avec de bons nutri­ments parce que nous voulons offrir de bonnes graines. Nous utilisons des tentes de culture. Pour les lampes, ce sont des HPS de 600w. Nous utilisons ce qui fonctionne. Jusqu’à ce qu’il y ait une nouvelle invention, nous n’allons pas uti­liser quoi que ce soit d’autre. Les LEDs ne fonctionnent pas pour la production de semences. Nous prenons grand soin de nos plantes. Nous leur donnons tout ce qui est bon pour elles : les meilleurs nutri­ments et le meilleur substrat. Nous ne le faisons pas pour améliorer le goût mais nous utilisons certaines sortes de guano et certains composts organiques Comment feminiser le cannabis 04de base pour lui permettre de grandir naturelle­ment. Cela permet d’obtenir des coquilles plus dures et plus solides. L’important est de proposer des graines de qualité supérieure qui pourront être stockées sur le long terme ».

« Une HPS 600w est utilisé sur chaque mètre où nous mettons généralement entre 12 et 20 plantes dans des pots de six à onze litres. Nous n’utilisons pas l’eau du robinet parce que nous ne res­tons pas dans ces lieux trop longtemps. Nous ne voulons pas avoir des fuites et nous n’avons pas trop confiance dans les robinets, les bouchons et tout ça. Ce n’est tout simplement pas sûr à 100% pour nous. C’est plus un principe de précaution. L’eau à Amsterdam est vraiment bonne de toute façon. Je pense que si vous comparez les eaux dans le monde entier, Amsterdam est connu pour avoir une très bonne qua­lité d’eau du robinet ».

« Nos graines sont conservées à tempéra­ture ambiante. Si vous souhaitez stocker vos graines au réfrigérateur sur le long terme, c’est votre choix en tant que client. Pour nous, en tant que producteurs de semences, nous les gardons à température ambiante et quand vous les obtenez, c’est à vous de réveiller les graines. Pour le stockage pendant de longues périodes, vous pouvez les mettre

  • comment féminiser le cannabis