Moby Dick – Fille de l’Année 2010 – La légende de la grande baleine blanch

 

Simplement énorme, couverte de résine blanche, aux effets killer et avec une légende qui croît chaque jour : donner le nom de Moby Dick à cette plante fut sans aucun doute une excellente idée. C’est le rêve de tout cultivateur : une plante complète, fertile et puissante, facile à cultiver.

Cette année, le spécial sur les variétés fête son cinquième anniversaire. En 2006, nous avons vu une majorité de banques de semences internationales, tandis qu’elles ont maintenant tendance à être nationales, même si les banques sont très variées et atteignent petit à petit un niveau international. Moby Dick de Dinafem est sans aucun doute le candidat parfait pour récompenser le saut de qualité des banques de semences espagnoles. Moby Dick est l’union de deux lignes génétiques légendaires préservées au fil des ans ; chacun des deux fondateurs contribue à la plante de façon unique, en visant le parfait équilibre. La partie Sativa provient d’un phénotype spécial Jack Herer qui combine une bonne production avec l’aspect de Neville’s Haze, des plantes à la floraison longue et à l’action psychotrope électrisante. Moby Dick équilibre ce caractère grâce à l’influence de la White Widow Bilbao, célèbre pour son effet narcotique et son arôme sucré. Les origines Haze en font une plante haute, mais qui forme des pointes larges et qui a donc une production très abondante. Elle est incroyablement vigoureuse, elle aime grandir et se nourrir : pour en tirer les meilleurs bénéfices, il faut donc lui fournir beaucoup d’eau et de fertilisants. Il vaut mieux contrôler que le pH ne dépasse pas 6.5 car un pH trop élevé risque de provoquer la formation de chlorose ferrique. La plante développe des branches fortes qui croissent rapidement, elle résiste très bien à la moisissure et est généralement prête après la mi-octobre (en cas de culture à l’extérieur). La longue attente est parfaitement récompensée par une récolte généreuse : jusqu’à un kilo et demi par plante cultivée à l’extérieur. Le phénotype le plus commun tend vers une Sativa haute et encensée, même s’il existe des exemplaires à l’arôme sucré et d’une dimension moyenne. L’effet est incroyable, avec une double intensité : la touche cérébrale de Haze concentrée sur le pouvoir physique de la Widow — une combinaison explosive pour ceux qui recherchent des effets vraiment forts. Dinafem garantit qu’il s’agit de la plante la plus psychotrope qu’ils produisent : “une concentration de THC jusqu’à 21 % et la présence de THCV, un mix de salives équatoriales produites comme réaction aux rayons solaires augmentent au maximum l’effet du THC et deux ou trois bouffées suffisent pour un effet vraiment puissant. La basse concentration de CBD dans ces plantes de marijuana aide à obtenir un effet non seulement cérébral et intensément psychotrope, mais aussi de longue durée. Elle produit un saut en avant, aussi bien physique que mental, et la descente est lente, légèrement physique et considérable. Elle provoque un grand appétit et assèche intensément la bouche : il est donc conseillé de manger et de boire beaucoup pour compenser ces effets. L’augmentation de l’appétit la rend également idéale pour soigner les effets secondaires de la chimiothérapie ou pour l’anorexie”. Le prix `Fille de l’Année’ est attribué à des plantes déjà populaires parmi les cultivateurs, dont la réputation doit être démontrée par différentes coupes. Le prix Fille de l’Année 2010 n’est donc pas le premier prix reçu par Moby Dick, qui a également remporté les coupes Lanzarote et Marina Bixa en 2010. En 2009, elle a décroché le premier prix parmi les Sativa à la Bitox Cup et le troisième pour les plantes d’extérieur à Malaga. En 2008, elle est arrivée deuxième à l’Ibiza Cup et quatrième à l’Aragon Cup. Elle a également été récompensée en 2007, lorsqu’elle est arrivée deuxième parmi les plantes d’intérieur à la Nafar Cannabis Cup et première pour les plantes d’extérieur lors du concours organisé par El Punto. Les prix ne se limitent pas à l’Espagne : Moby Dick a également remporté une Silver Cup en Argentine. Des prix en toute saison, une excellente production, une grande puissance, d’excellents résultats à l’intérieur et à l’extérieur, vigueur, résistance et grandes dimensions : les raisons ne manquent pas pour que Moby Dick soit proclamée Fille de l’Année 2010

  • moby dick weed
  • moby dick cannabis
  • moby dick grow
  • movidic marihuana
  • moby dick plant
  • mobydick weed
  • cannabis moby dick
  • cannabis mobydick
  • moby dick planta
  • cannabis mobidic

  • recolte moby dick
  • cual es la mitologia de la ballena movidik
  • grønnsot
  • marijuana tohumu satanlar
  • marijuana formaggio rancido
  • dinafem premi
  • jack herer dinafem
  • moby dick exterieur
  • mobidic plant
  • classement de weed moby dick